L'histoire de la FAE

Créée en 2004, la Facilité africaine de l'eau (FAE) a reçu ses premiers fonds en 2005. Elle est entrée en service en 2006, année du financement de son premier projet, l'appui à la création de l'Autorité du bassin de la Volta.


2012-2016

Le nouveau Plan stratégique 2012-2016 confirme que les dons et l'assistance technique de la FAE se concentreront sur l'élaboration de projets, la gouvernance de l'eau et la connaissance sur l'eau.


2012

L'analyse des six premières années d'activité de la FAE indique qu’elle a octroyé des dons couvrant 73 projets dans 50 pays, notamment les pays les plus vulnérable d'Afrique. En moyenne, chaque euro subventionné par la FAE a permis de générer 20 euros supplémentaires en investissements de suivi.


2011

La Fondation Bill et Melinda Gates devient le premier bailleur privé de la FAE.


2006 – 2010 : Financements supplémentaires

Des financements et engagements supplémentaires de la part de la Banque africaine de développement, de l'Algérie, de l'Australie, de la Commission européenne, de la France, du Royaume-Uni, du Sénégal et de l'Espagne portent le total du fonds à 127,1 millions d'euros.


2006 : début des opérations de la FAE

La FAE lance ses opérations et approuve son premier projet le 25 mars 2006, un projet d'Appui à la création de l'Autorité du bassin de la Volta.


2005 : Premier financement

Le premier financement en faveur de la création de la FAE a été fourni par le Canada, avec un engagement total de 12,9 millions d'euros. L'Autriche, le Danemark, la Norvège et la Suède se sont également engagés par la suite, en créant un fonds de démarrage de 45,1 millions d'euros.


2004 : La création de la FAE

La FAE a été juridiquement créée par le Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement lors de son Assemblée annuelle, tenue à Kampala le 25 mai 2004, suite à l’approbation de l'instrument portant création du Fonds spécial de la Facilité africaine de l'eau.