Home / News / À Innovate4wash 2022, la FAE a encouragé le réseautage pour relever les défis de l'eau et de l'assainissement en Afrique.

À Innovate4wash 2022, la FAE a encouragé le réseautage pour relever les défis de l'eau et de l'assainissement en Afrique.

03 February 2022
Image: 

La Facilité africaine de l’eau (FAE) a appelé au réseautage des parties prenantes impliquées dans le secteur WASH afin de relever les défis de l'eau et de l'assainissement en Afrique, durant l’atelier « Innovate4wash 2022 » qui s'est déroulé au Kenya les 27 et 28 janvier 2022 sur le thème de la « Promotion de l'investissement dans le secteur WASH ».

Dans son discours, Osward Chanda, directeur du Département du développement de l'eau et de l'assainissement de la Banque, a déclaré qu'un atelier qui rassemble des entrepreneurs, des services publics, des représentants gouvernementaux, des acteurs non étatiques et des organisations internationales est une opportunité pour accélérer la croissance des solutions axées sur l'impact pour le secteur de l'eau, l’hygiène et l’assainissement.

"La nouvelle stratégie de la Banque pour l'eau reconnaît l’importance de l’implication et de l’engagement des parties prenantes pour des solutions WASH efficaces ", a déclaré Chanda avant d'ajouter qu'Innovate4WASH fournit une plate-forme aux différents acteurs du secteur, y compris les petites et moyennes entreprises et le secteur privé, pour s'engager à développer des solutions viables.

146 participants ont assisté soit physiquement soit virtuellement à l’atelier. Ils étaient venus de 103 organisations différentes.

Innovate4wash 2022 était également l'occasion pour la FAE de parler de ses projets en Afrique de l'Est aux participants durant les deux jours. Le premier jour était axé sur l'approvisionnement en eau, tandis que le second était consacré à l'assainissement.

Maureen Ntege-Wasswa, ingénieure principale en eau et assainissement à la FAE, a déclaré que la facilité est active dans la région de l'Afrique de l'Est depuis sa création. Pour la région de l'Afrique de l'Est, ajoute-t-elle, la FAE a approuvé 27 projets pour un montant total de subvention de 36 millions d'euros. Quatre projets en cours sont respectivement mis en œuvre en Tanzanie, au Rwanda, en Ouganda et au Kenya, représentant un total de 6 424 987 euros.

Elicad Elly Nyabeeya, experte eau et changement climatique, a dit que la résilience climatique est une question multisectorielle ; elle traverse tous les secteurs de développement, c'est-à-dire les catastrophes, le changement climatique, les moyens de subsistance, la protection sociale et les infrastructures. L'expert de la FAE a ajouté que pour minimiser les impacts du changement climatique, il est essentiel d'assurer l'intégration et l'incorporation de mesures de résilience, d'adaptation et d'atténuation au changement climatique dans toutes les phases de conception des projets, ainsi que lors des phases de faisabilité et de conception technique des projets d'infrastructures du secteur de l'eau.

Wassila Dridi, spécialiste finance et investissement en eau à la FAE a parlé du "Financement des projets d'eau et d'assainissement au Kenya : soutenir le financement du secteur privé pour un développement durable des infrastructures". Il a expliqué aux participants les raisons pour lesquelles ils peuvent faire confiance à la Banque africaine de développement/Facilité africaine de l’eau. "La Banque est active sur tout le continent depuis près de 50 ans et bénéficie d'un solide soutien des membres de tous les pays africains, ce qui contribue à atténuer les risques politiques", a-t-il dit.

Innovate4WASH est une plate-forme de marché conçue pour connecter les idées, les talents et les capitaux afin de développer les solutions commerciales existantes aux problèmes et opportunités dans le secteur de l'eau et de l'assainissement.