Home / News / L'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) et les changements climatiques

L'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) et les changements climatiques

07 February 2022
Image: 

La Facilité africaine de l'eau (FAE) accorde la priorité à la résilience, à l'adaptation et à l'atténuation aux changements climatiques en tant que question transversale dans ses activités de préparation et de mise en œuvre de projets, conformément à la stratégie révisée de la FAE (2017-2025) et dans le cadre plus large de la nouvelle politique de l'eau de la BAD ( 2020) et Stratégie de l'eau (2020).

À cet égard, la FAE garantit ce qui suit :

  1. Les projets en cours d'identification, de préparation et de mise en œuvre ciblent les communautés pauvres, mal desservis et les plus vulnérables de la société, car ces communautés sont les plus touchées et les moins aptes à faire face aux chocs et stress climatiques;
  2. Tous les risques et aléas climatiques potentiels existants et futurs pour les projets sont identifiés. Les mesures d'adaptation appropriées, les options pour construire les projets plus solides et plus écologiques sont identifiés, planifiés et budgétisés, aux stades de l'identification du projet et de l'étude détaillée de faisabilité et de conception, en minimisant les impacts des changements climatiques; 
  3. Au stade de la conception du projet, les solutions fondées sur la nature sont examinées et évaluées par rapport aux mesures traditionnelles d'infrastructure, puis intégrées dans la mesure du possible sur le plan technique;
  4. Contribuer au renforcement de l'environnement à l'action climatique en élaborant ou en révisant des politiques et/ou des stratégies sectorielles alignées sur les mesures d'intégration du changement climatique. La FAE met délibérément l'accent sur la construction d'infrastructures plus solides et plus vertes, en augmentant les connaissances des populations et les compétences, et l'amélioration de l'efficacité des systèmes d'exploitation, de maintenance et de gouvernance;
  5. La planification et le développement des infrastructures s'inscrivent dans le cadre d'une gestion intégrée des ressources en eau et contribuent aux besoins et objectifs, notamment la sécurité de l'eau, la sécurité énergétique, la sécurité alimentaire et la durabilité environnementale ainsi que la restauration et la protection des bassins versants, le contrôle de l'érosion des sols et gestion des bassins versants. Cette planification contribue également à l’utilisation rationnelle des zones humides, à la gestion de la demande en eau, à la protection des flux environnementaux. Lorsque le développement des infrastructures est planifié, cela  améliore l'efficacité des systèmes agricoles pluviaux et irrigués ou entraine l’utilisation de sources d'énergie renouvelables, le renforcement des capacités…
  6. Les projets d'infrastructure ont une composante de gestion des connaissances qui soutient la compréhension des risques climatiques actuels et futurs, grâce à la collecte, à l'analyse, au stockage et à la diffusion des ressources en eau et des données hydroclimatiques. Cela permet de suivre les tendances du climat et soutenir les systèmes d'alerte précoce, les risques de catastrophe des mesures de réduction et une prise de décision fondée sur les connaissances en matière de développement et de gestion des ressources en eau.

Pour minimiser les impacts des changements climatiques, il est essentiel d'assurer l'intégration de mesures de résilience, d'adaptation et d'atténuation aux changements climatiques aux principaux points d'entrée de la phase de préparation et de conception du projet, ainsi qu'aux phases de faisabilité et de conception technique détaillée des projets d'infrastructures du secteur de l'eau.