Home / News / Une réponse communautaire aux problèmes d'accès à l'eau potable en Afrique du Sud

Une réponse communautaire aux problèmes d'accès à l'eau potable en Afrique du Sud

13 February 2022
Image: 

La fourniture de services d'eau en milieu rural continue de diminuer en Afrique du Sud. Des millions de Sud-Africains sont privés de divers biens et services liés à l'eau ; ce qui affecte négativement les moyens de subsistance, la santé et le bien-être des communautés non desservis.

La Commission de recherche sur l'eau (The Water Research Commission) a lancé une initiative pour apporter une réponse communautaire aux problèmes d'accès à l'eau potable. L'initiative a été mise en œuvre dans six villages de la province du Limpopo, grâce au financement de la Facilité africaine de l'eau (FAE).

Ce projet communautaire vise à remplacer l'approche conventionnelle de planification des ressources en eau à usage unique par les services d'eau à usage multiple (MUS), pilotés par la communauté dans six villages. Il s'agit d'une approche participative de planification et d’approvisionnement en eau qui soutient l'auto-approvisionnement de la communauté afin de combler ses besoins en eau. Les ministères compétents soutiennent les communautés dans la gestion du projet MUS.

Le plan de développement national de l'Afrique du Sud, Vision 2030, reconnaît l'auto-approvisionnement comme un modèle alternatif d'approvisionnement en eau. La FAE a accordé un financement de 1 340 000 euros à la Commission de recherche sur l'eau pour la mise en œuvre de ce projet.

L'approche MUS applique un modèle de moyens de subsistance durables qui met l'accent sur la construction et le maintien du capital humain, social, naturel, physique et financier. Par conséquent, elle mobilise l'innovation locale dans l'auto-approvisionnement communautaire et l'utilisation bénéfique de l'eau de manière intégrée à travers sept étapes reproductibles. Celles-ci incluent l'initiation, le diagnostic, la vision d'une gamme de solutions, la priorisation, la sélection, la mise en œuvre et l'exploitation et la maintenance.

Cette approche soutient des systèmes d'approvisionnement équitables et à faible coût qui fournissent aux communautés de l'eau pour les besoins domestiques et la production agricole à haute valeur ajoutée.

Le modèle est conçu pour être utilisé dans les zones rurales et périurbaines, habitées par de petits exploitants agricoles et des ménages non desservis en eau potable. Il soutient en outre d'importantes valeurs et fonctions culturelles essentielles au bien-être et aux moyens de subsistance locaux et pourrait fournir des avantages écologiques, notamment le contrôle des inondations, la recharge des eaux souterraines, la collecte de l'eau, la purification de l'eau et la conservation de la biodiversité. La communauté est au cœur du processus.

Une comparaison des exigences de temps de la conception, de la planification et de la mise en œuvre dirigées par la communauté par rapport à une approche conventionnelle d'externalisation à des consultants et entrepreneurs externes montre que les communautés ont besoin de temps pour s'assurer que toutes les parties prenantes sont impliquées, discutent et parviennent à un consensus sur les problèmes. La comparaison financière montre que les coûts du MUS géré par la communauté sont inférieurs à ceux des modèles de services d'eau conventionnels et que la probabilité de durabilité est plus élevée.

Ainsi, MUS est un projet de choix pour améliorer les utilisations bénéfiques de l'eau, telles que l'approvisionnement en eau potable, l'eau pour la production alimentaire et la génération de revenus. On espère que cette approche sera adoptée à grande échelle conformément aux politiques du gouvernement sud-africain.