Renforcer la gouvernance de l'eau

La Facilité africaine de l'eau (FAE) offre des dons et son expertise technique afin d’améliorer la gouvernance de l'eau et de créer un environnement favorable à des investissements publics et privés qui soient efficaces et durables.

Les projets sur l'eau en Afrique peuvent être considérablement compromis par l'absence de gouvernance claire, notamment lorsque les ressources en eau sont exploitées par plusieurs pays ou régions.

La FAE apporte une assistance financière et technique pour la conception et la mise en œuvre des politiques et stratégies nationales, régionales et transfrontalières de l'eau afin de mettre en place la structure de gouvernance de l'eau nécessaire avant que le projet ne débute.

La FAE finance également le développement de plans de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) afin d'améliorer la gouvernance du secteur de l'eau, d’attirer des investissements et de s'assurer que la croissance du secteur de l'eau se poursuive durablement.

Sur la base des principes de GIRE et des accords de coopération transfrontaliers, l’objectif du financement et de l'appui de la FAE vise à aider les pays africains et les organisations régionales à développer leur capacité de bonne gouvernance de leurs ressources en eau et à favoriser la coopération et l'intégration régionale.


La procédure de dépôt de dossier

La FAE octroie des subventions dont le montant varie entre 50 000 € et 5 000 000 € visant à financer des projets sur l'eau.

Plus d'information


La connaissance sur l'eau

La FAE finance le développement de systèmes d'information sur l'eau afin d'informer les processus de prise de décisions et de suivre les progrès et les accomplissements.

Plus d'information

L’élaboration de projet

La FAE travaille avec les parties prenantes à l'élaboration de projets bancables, des études de faisabilité initiales jusqu’ aux tables rondes des bailleurs.

Plus d'information

La FAE en action

Gambie: Appui aux réformes nationales du secteur de l'eau.

Le don de 1 988 582 d’euros que la FAE a octroyé au ministère gambien de la Pêche, des ressources en eau et des affaires de l'Assemblée nationale permettra de financer la mise en œuvre des réformes nationales de l'eau.