Home / Projects / PROJET D’ETUDES INTEGREES DE VALORISATION DU BARRAGE SOUTERRAIN DE NARE ET REHABILITATION DES INFRASTRUCTURES CONNEXES

PROJET D’ETUDES INTEGREES DE VALORISATION DU BARRAGE SOUTERRAIN DE NARE ET REHABILITATION DES INFRASTRUCTURES CONNEXES

Tuesday, December 1, 2015
Project Status: 
Completed

Contexte et Origine du Projet :L’économie du Burkina Faso repose sur le secteur agro-sylvo-pastoral qui contribue fortement au PIB national et occupe plus de 90% de la population active. Cependant, ce secteur est soumis régulièrement aux effets de la variabilité et du changement climatique tels que les sécheresses et les inondations qui affectent négativement la performance de l’économie nationale limitant ainsi le développement socio-économique du pays. Aussi, le Gouvernement burkinabè a saisi l’opportunité de l’appel à la proposition lancé en septembre 2014 par la FAE pour le financement de «préparation de projets d’investissements sur l'eau et le changement climatique» pour soumettre le présent projet qui a été sélectionné et inclus par la FAE dans son portefeuille 2015 ; son évaluation a été réalisée en septembre-octobre 2015.
Le Projet : Le présent Projet permettra l’exploitation efficiente et durable des eaux souterraines pour de multiples usages dans la partie sahélienne concernée du pays et contribuera fortement à la réduction de la dégradation des sols et du couvert végétal. Il contribuera également à la résilience aux changements climatiques et la lutte contre la pauvreté ; ce qui l’insère dans les priorités stratégiques du pays. Ce projet, sur la base d’études de connaissances approfondies des capacités du barrage et sur la vulnérabilité des ressources d’eaux souterraines au changement climatique, prévoit :
o proposer des technologies appropriées d’adaptation au changement climatique ;
o préparer un plan de gestion et de valorisation (définition de projets d’investissement à court, moyen et long terme) ;
o réhabiliter et réaliser un dispositif technique de suivi du barrage et réhabiliter et construire de petites infrastructures d’exploitation de l’eau.
Les infrastructures à réhabiliter et nouvelles vont générer au niveau local des emplois, apporter des revenus annuels et donner accès à l’eau potable à au moins un millier de personnes.

Durée et Coût du Projet : Le Projet d’une durée totale de 25 mois à compter de la signature de l’accord de don sera mis en oeuvre par la Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE) à travers une Unité de Coordination de Projet (UCP) créée en son sein. Le coût total du projet est de 1 102 000 euros dont 838 000 euros sur financement de la FAE, soit 76 %;180 000 euros du Centre Africain de Technologie Climatique et de Finance (ACTFCN), soit 16% et 84 000 euros par le Gouvernement du Burkina Faso, soit 8%.
Conclusions et Recommandations : Le Projet consiste en un appui pertinent de la FAE qui cadre avec les piliers de sa stratégie opérationnelle 2012-2016. En effet, il vise à : (i) préparer des investissements dans un cadre d’adaption à la résilience aux changements climatiques ainsi qu’à la mitigation des impacts environnementaux ;(ii) produire des connaissances scientifiques et techniques (meilleure connaissance des caractéristiques d’un barrage souterrain et surtout par le système de suivi-évaluation qui sera mis en place), le potentiel de passage à l’échelle ou de partage des résultats du projet ;(iii) réaliser des investissements à petite échelle (adduction d’eau, périmètre irrigué) qui créeront des emplois, des revenus et amélioreront la desserte des populations locales en eau potable.
L’approche participative sera la méthode privilégiée de mise en oeuvre du projet.Compte tenu de ce qui précède, il est recommandé que la FAE approuve un Don n’excédant pas 838 000 euros au Burkina Faso, pour contribuer au financement de ce projet. La partie burkinabè a été invitée à mettre place une Unité de Coordination du Projet (UCP).

Countries: 
Region: